logo garder le cap

famille vedette annie eric
famille vedette annie eric mobile
Relecture scientifique : Sylvie Gingras, CSBF

Un élève est reconnu handicapé (codes 23 à 99) selon trois conditions établies par le ministère de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur (MEES). En effet, le MEES remet des allocations aux commissions scolaires permettant à celles-ci d’organiser les services aux élèves HDAA.

Le tableau suivant présente des handicaps ou des difficultés ainsi que les codes qui y sont associés.1

 

Élèves à risque

On entend par « élèves à risque » des élèves du préscolaire, du primaire et du secondaire qui présentent des facteurs de vulnérabilité susceptibles d’influer sur leur apprentissage ou leur comportement et qui peuvent ainsi être à risque, notamment au regard de l’échec scolaire ou de leur socialisation, si une intervention rapide n’est pas effectuée. Une attention particulière doit être portée aux élèves à risque pour déterminer les mesures préventives ou correctives à leur offrir. Les élèves à risque ne sont pas compris dans l’appellation « élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage ».

 

Élèves handicapés ou ayant des difficultés d’adaptation ou d’apprentissage (EHDAA)

1- Élèves en difficulté d’adaptation

  • Élèves présentant un trouble déficitaire de l’attention (TDA) ou un TDA avec hyperactivité (TDAH)
  • Élèves présentant un trouble du comportement (TC)
  • Élèves présentant un trouble grave du comportement (code 14)

2- Élèves en difficulté d’apprentissage

  • Élèves présentant des difficultés d’apprentissage
  • Élèves présentant des troubles spécifiques d’apprentissage (dyslexie, dysorthographie et dyscalculie)
  • Élèves présentant une déficience intellectuelle légère
  • Élèves présentant une dysphasie de légère à moyenne ou un trouble primaire du langage

3- Élèves handicapés

  • Élèves présentant une déficience intellectuelle profonde (code 23)
  • Élèves présentant une déficience intellectuelle moyenne à sévère (code 24)
  • Élèves présentant une déficience motrice légère ou organique (code 33)
  • Élèves présentant une déficience langagière (code 34)
  • Élèves présentant une déficience motrice grave (code 36)
  • Élèves présentant une déficience visuelle (code 42) ou auditive (code 44)
  • Élèves présentent un trouble du spectre de l’autisme (code 50)
  • Élèves présentant un trouble relevant de la psychopathologie (code 53)
  • Élèves présentant une déficience atypique (code 99)

Pour aller plus loin

Les détails concernant les définitions des codes se trouvent sur le site du MEES :  Un moteur de recherche nous permet de trouver un document sur l’organisation des services éducatifs aux élèves à risque et aux élèves handicapés ou en difficulté d’adaptation ou d’apprentissage du gouvernement du Québec.

meesr

 


www.education.gouv.qc.ca

11- Tableau et références du Guide d’accompagnement à l’intention des parents d’un enfant ayant des besoins particuliers.

Vous relevez des erreurs de contenu, écrivez-nous !

Garder le cap le guideGarder le cap le guide

Recevez gratuitement la version pdf du guide « Garder le cap » en vous abonnant à notre infolettre !
Restez informé!