famille vedette annie eric
famille vedette annie eric mobile

logo garder le cap

Révision scientifique : Martine Ouellet et Julie Boulanger, Centre de services scolaire des Bois-Francs

Selon la nature des difficultés de notre enfant, différents intervenants peuvent l’accompagner vers sa réussite scolaire.

Selon ses besoins, voici différents services ou intervenants :

L’orthopédagogie est un service lié aux difficultés incluant les troubles d’apprentissage scolaires; lecture, écriture et mathématiques.

L’orthophonie répond à des besoins reliés aux difficultés ou aux troubles de la communication. Elle traite les troubles de la voix, de la parole et du langage.

La psychologie scolaire est un service d’évaluation et d’intervention auprès des enfants et des adolescents éprouvant des difficultés d’apprentissage et d’adaptation ayant un impact sur leur vie scolaire, sociale ou affective.

La psychoéducation offre des services d’évaluation, d’intervention préventive et de rééducation aux enfants ou aux adolescents aux prises avec des difficultés d’adaptation se manifestant sur le plan comportemental dans leurs différents milieux de vie.

Le service d’orientation scolaire accompagne l’élève dans la connaissance de soi et de ses difficultés personnelles interférant avec la capacité de s’orienter ou de réaliser son projet d’études.

Le préposé aux élèves handicapés (PEH) aide l’élève handicapé et l’accompagne dans sa participation à l’école, qu’elle soit liée à des activités scolaires ou non. Il peut assister l’élève dans ses déplacements et il voit à son bien-être, à son hygiène et à sa sécurité.

Le technicien en éducation spécialisée (TES) intervient auprès des élèves ayant des déficiences physiques, intellectuelles ou présentant des troubles du spectre de l’autisme, des troubles de comportement ou toute autre particularité. 2

 

Bref détour du côté de l’intimidation…

Difficile d’ignorer ce sujet qui est assurément un facteur stressant pour les parents comme pour les enfants!

La violence fait partie de nos vies et prend de multiples visages. Dans le cas de l’intimidation il est possible de la voir s’exprimer par la violence physique, verbale ou non verbale (soupirs, expressions faciales) et écrite. Les milieux scolaires sont engagés depuis bien des années à la détecter et à encourager sa dénonciation.

Voici quelques pistes qui peuvent nous indiquer que notre enfant vit de l’intimidation :

  • Refus d’aller à l’école
  • Diminution inexpliquée de l’appétit
  • Présence de blessures sur le corps
  • Changement d’humeur, irritabilité
  • Maux de ventre…

Comme parent, il est crucial d’adopter un comportement qui démontre à l’enfant victime d’intimidation qu’il est en mesure de l’accompagner en :

  • Observant l’enfant aussi objectivement que possible
  • Écoutant ce qu’il a à dire sans céder à la panique (oui, ce n’est pas facile!)
  • L’aidant à trouver des moyens concrets pour faire cesser les comportements intimidants (oser dire non, demander de l’aide à des camarades, aller voir un adulte, favoriser des activités qui renforcent la confiance en soi).

Il est bien sûr pertinent de demander la collaboration d’un membre du personnel éducatif pour favoriser la résolution d’un tel rapport de pouvoir.

Pour aller plus loin

 

La fédération des comités de parents du Québec propose plusieurs outils afin de reconnaître l’intimidation, d’accompagner un enfant touché par l’intimidation ou encore de signaler une situation.
Visiter le site

Belle idée!

Notre rôle de parent comporte son lot de défis et il n’est pas nécessaire de tout connaître pour être un bon parent! En ce sens, il est intéressant de savoir que l’organisme ESPACE Centre-du-Québec a pour mission la prévention de la violence faite aux enfants. Les professionnels qui y travaillent sont actifs dans les milieux scolaires et préscolaires et peuvent aussi nous écouter et nous aider à accompagner notre enfant en nous outillant efficacement!

59, rue Monfette, bureau 240 à Victoriaville.

819 752-9711

Saviez-vous que?

Selon la Loi 56, chaque école au Québec doit être dotée depuis 2012 d’un plan d’intervention standardisé et avoir une personne chargée des cas d’intimidation.

Vous relevez des erreurs de contenu, écrivez-nous !

Garder le cap le guideGarder le cap le guide

Recevez gratuitement la version pdf du guide « Garder le cap » en vous abonnant à notre infolettre !
Restez informé!