logo garder le cap

famille vedette amelie jessy

famille vedette amelie jessy mobile


Si tu diffères de moi, mon frère, loin de me léser, tu m’enrichis

- Antoine de Saint-Exupéry

Histoire de parents!

 

Éric et Annie, parents d’Hubert, ont eu comme bien des couples certaines discussions orageuses au sujet de la constitution de leur famille et ce, avant même l’arrivée de leur premier enfant.
Annie souhaitait ardemment avoir au moins deux enfants tandis qu’Éric, lui, préférait n’en avoir qu’un seul.

Si j’étais plus jeune...

disait-il. Nombreux furent les échanges à ce propos puis, un jour, ils ont cessé d’en parler, laissant le temps arranger les choses. Quand Hubert est arrivé et que le diagnostic de trisomie 21 est tombé, le ciel s’est soudainement éclairci : 

Nous aurons un autre enfant, il ne restera pas tout seul

a dit Éric. Au grand bonheur d’Annie.

Histoire de parents!

J’ai longtemps hésité avant de ʺfaire un petit frère ou une petite soeurʺ à Kaémie. Un peu pour pouvoir continuer de lui donner le meilleur de nous et un peu par peur de n’avoir pas fait le tour de la prévention avec les spécialistes en vue d’une nouvelle grossesse.

Carole-Anne

Nous nous doutons bien que l’arrivée d’un enfant différent dans une famille a un impact sur l’ensemble de ses membres.

Nous sommes conscients que la réalité de « famille d’un enfant handicapé » augmente les chances que nous soyons plus occupés et par le fait même, plus stressés que les autres parents. Les spécialistes le disent : « Comme une moindre attention est accordée aux frères et soeurs à cause des besoins dominants de l’enfant malade, il leur arrive de se sentir isolés, abandonnés ou moins aimés. Quand le comportement de l’enfant malade est très dérangeant, la vie familiale est difficilement normale. Il peut arriver que ses frères et soeurs se désolent de ne pas vivre en paix et en éprouvent de la colère, de la culpabilité ou du ressentiment. Le stress des parents est parfois ressenti par le reste de la famille. 1 »

Notre famille étant un écosystème distinct, nous savons que notre situation familiale est atypique et qu’elle peut avoir des impacts néfastes sur notre vie familiale. Nous cherchons alors fréquemment des idées de stratégies gagnantes à adopter pour que tous nos enfants soient heureux.

Conseil d'un parent à un autre

Martin, papa de Mélodie et de Rémi des jumeaux de 12 ans, mentionne l’importance de communiquer avec chacun de ses enfants. Un conseil qu’il lance aux parents, comme lui, et qui porte à réfléchir :

Accordez le droit à vos autres enfants de dire que leur frère ou leur soeur les énerve.

Vous relevez des erreurs de contenu, écrivez-nous !

Garder le cap le guideGarder le cap le guide

Recevez gratuitement la version pdf du guide « Garder le cap » en vous abonnant à notre infolettre !
Restez informé!